Elle retrouve enfin son scélérat ?

Contacter cette coquine sans plus attendre
0 vues
|

En attendant, elle décide de se chauffer un peu toute seule et file dans la pièce de bain avec son godemichet de secours. Son corps blanc et potelé se trémousse, sa petite foufoune est intégralement rasée. Le garçon s’en rend bien compte et commence à faire joujou avec le corps potelé de cette blondine, à se faire gober le jésus, puis à se faire assaillir par cette grosse garce qui grimpe à califourchon sur lui. Sa foune est déjà tellement trempée qu’il n’en revient pas.

Il y a de quoi avec ces deux gavousses blondes qui vont faire gambette dans une petite chambre !

Eh là ! En voilen duo blondes qui vont tout se permettre et sous le nez du caméraman certainement affamé. Il y a de quoi avec ces deux gougnottes coquines qui vont faire gambette dans une chétif chambre. Celle qui est blondelette prend instantanément les choses en main : elle dévêtit sa collègue brunette qui porte des dessous craquants. Puis, c’est au tour de la brunette d’ôter les fringues de l’autre garce. La cochonne brune farfouille dès lors la foufoune bien rasée façon ticket de métro de l’autre. Sa main doit être en même temps inondée par cette chatte inassouvie. Mais peu importe, se dit-elle, ou au contraire tant mieux puisque c’est exactement ce qu’elle voulait. Il faut dire que le piercing que la blonde s’est fixé sur les tétons attire les langues comme des aimants. La blondelette jouit et le duo garces montrent toutes leurs jubilations de se retrouver enfin.

Juste aussi longtemps d’enfiler une serviette et d’aller vérifier.

Juste le temps d’enfiler une serviette et d’aller vérifier. D’abord effrayée, la blondinette se prend rapidement au jeu et devient même toute excitée! Alors l’homme ni va pas de main morte, et lui met la bouche avec son épaisse bite ? Elle mène la danse, remue inlassablement son bassin sur le gr le gourdin afin de sentir le plus possible de sensations ! Elle ponctue son cassage de hanches par des turluttes baveuses de toute beauté ! Mais l’agresseur ne peut pas partir sans même laisser sa signature?